Dossier : Gaz de schiste : Comment on prépare les esprits

Gaz de schiste : comment on prépare les esprits

L’exploration reste interdite en France. Mais politiques et industriels instillent l’idée que cette énergie serait incontournable.

Soulagement théâtral d’Arnaud Montebourg, mercredi dernier : la France serait en train de recouvrer le « bon sens » ! Devant des industriels de l’Union française de l’électricité, le ministre du Redressement productif livrait son analyse de l’évolution du dossier gaz de schiste : si la technique de la fracturation hydraulique – très polluante, risquée et la seule disponible à ce jour – reste interdite en France, « nous travaillons à imaginer une nouvelle génération de technologies propres », qui…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents