Le « Gérard » du Gérard le plus réac…

C’était lundi soir la cérémonie de la remise des « Gérard », charge plutôt réussie contre le goût immodéré du petit monde de la télévision et du spectacle pour l’autocélébration. Dommage que l’honorable jury ait oublié de récompenser d’un trophée spécial le plus goujat, le plus réac, le plus indécent des Gérard. Celui qui donne en spectacle son incivisme. Car, dans cette affaire Depardieu, il y a plus choquant encore que l’évasion fiscale : ce sont les arguments qui visent à la justifier. Pour notre part,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents