« Le Voyage de monsieur Crulic », d’Anca Damian : Au bout de l’injustice

La cinéaste roumaine Anca Damian relate un drame judiciaire en film d’animation. Libre et beau.

Christophe Kantcheff  • 13 décembre 2012 abonné·es

Réaliser un documentaire avec les moyens du cinéma d’animation est sans doute l’une des voies de renouvellement du genre les plus fécondes. Au départ, il s’agit de pallier des images infaisables, de révéler de l’invisible. Ainsi Valse avec Bachir (2008), à propos des

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Cinéma
Temps de lecture : 3 minutes