Lyon et l’art moderne

Politis  • 20 décembre 2012
Partager :

Au commencement était la collection de Marius Mermillon, marchand de vin, poète et critique d’art, installé à Lyon, prospérant dans l’entre-deux-guerres. Dans le même coin, George Besson, collectionneur aux convictions communistes, fraye avec Signac. À chacun sa lecture de la modernité, dans une galerie d’art qu’ils partagent, entre postimpressionnisme et expressionnisme. C’est précisément cette effervescence artistique, avec 280 pièces, que met en scène le musée Paul-Dini, à Villefranche-sur-Saône, sous la houlette de Sylvie Carlier. Avec des photographies d’Edward Steichen, Blanc et Demilly, des huiles et dessins de Marquet, Signac, Bonnard, Valadon, Matisse et d’autres peintres lyonnais.

**Lyon et l’art moderne** , musée Paul-Dini, 2, place Faubert, 69400 Villefranche-sur-Saône, jusqu’au 13 février.
Culture
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don