Une « commission du monologue »

Loin de désamorcer le conflit, le « dialogue » voulu par Jean-Marc Ayrault le cristallise.

Saluée par Europe Écologie-Les Verts, l’annonce de la création d’une « commission du dialogue » avait laissé plus d’un opposant sceptique. Une semaine après, cette tentative d’apaiser les esprits dans un contexte de plus en plus tendu laisse peu d’espoir quant à l’évolution de la situation. Alors que les forces de l’ordre affrontent toujours les opposants au nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes, le « dialogue » semble mort-né. Dans un communiqué commun, l’Acipa, le Cedpa, l’Adeca et la Confédération…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents