Demandez la playlist

La grève à France Inter a remis en avant la profession de programmateur musical. Décryptage d’un exercice méconnu.

Vous êtes bien sur France Inter, en cette rentrée 2013. Avec une grève perturbant l’antenne. Et de la musique diffusée en continu. Qui semble tourner en boucle. En apparence. À vrai dire, elle est programmée de façon réfléchie, suivant quelques règles. Telle ambiance ou tel rythme selon l’heure (pas de hard rock aux aurores), un certain délai entre deux diffusions d’un même titre 1. Plus précisément, avertis par le préavis de grève, les programmateurs musicaux de la station ont été chargés en amont de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Ouvrez les fenêtres, lisez la presse indépendante

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

COP 26 : la fin du blabla ?

Écologie
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.