Les déchirements de l’exil

La Cité nationale de l’histoire de l’immigration retrace la vie des Algériens en France pendant la guerre d’Algérie.

Pauline Graulle  • 10 janvier 2013 abonné·es

Dans les yeux d’Ahmed passe déjà la gravité des grandes personnes. Accoudé sur l’épaule d’un copain timide, il répond dans un français parfait au journaliste qui, avec la curiosité de l’ethnologue, est venu filmer la vie quotidienne de ces étrangers de l’intérieur : 3 000 Maghrébins réfugiés dans le bidonville marécageux, sans eau ni électricité, de Gennevilliers.

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 4 minutes