Non-lieu dans l'affaire Boukrourou, mort aux mains de la police

Mohamed Boukrourou est décédé après son interpellation, à Valentigney (Doubs) le 12 novembre 2009. Un non-lieu a été prononcé le 24 décembre 2012 pour les 4 policiers mis en examen.

Trois ans après la mort de Mohamed Boukrourou, Marocain de 41 ans, la justice a rendu un non-lieu pour les 4 policiers présents au moment des faits. Ils avaient été mis en examen pour «homicide involontaire». Amnesty International, qui suit le dossier de près, a déploré, jeudi 10 janvier, cette décision. «Saisi du dossier, le Défenseur des droits avait rendu une décision accablante en décembre 2011 selon laquelle "les policiers ont fait un recours inadapté et disproportionné de la force à l’encontre de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

La peste Zemmour

Politique accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.