Une bombe antipesticides

Un rapport européen pointe certains insecticides.

«Ce rapport n’est pas digne de l’Efsa et de ses scientifiques. » Pour une fois, l’Autorité européenne de sécurité des aliments n’est pas éreintée par une association l’accusant de collusion avec d’importants intérêts économiques, mais par Syngenta, premier chimiste au monde dans le domaine des pesticides. C’est dire la portée du rapport, aux « conclusions inquiétantes » sur l’impact pour les abeilles de trois néonicotinoïdes – thiametoxam, clothianidine et imidaclopride –, base d’insecticides dits «…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.