Après les promesses, les actes ?

Le Front de gauche présentera bientôt une proposition de loi interdisant les licenciements boursiers. Une façon de rappeler ses engagements de campagne à François Hollande.

La proposition de loi interdisant les licenciements boursiers sera déposée à la mi-février à l’Assemblée nationale par le Front de gauche. La mobilisation, le 29 janvier, de plus de 600 salariés réunis devant le ministère du Travail pour réclamer cette loi a mis en évidence le peu de volonté du gouvernement de s’engager dans cette voie. Les salariés d’usines menacées de fermeture ont pourtant rappelé l’engagement de François Hollande de « dissuader les licenciements boursiers » et de renchérir « le coût…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents