Ça peut bien sûr point être le même

Il y a un an – presque jour pour jour –, le 28 février 2012, un certain Laurent Joffrin dénonçait dans le quotidien Libération « ceux qui demandent», comme des gros salauds dégueulasses, «l’abolition » du « respect de la vie privée » par les journalistes (1). De qui s’agissait-ce ? Qui étaient au juste ces odieux abolitionnistes ? Ce n’était pas dit. Mais ce Laurent Joffrin profitait de l’occasion pour marteler un concis mais vif cours d’éthique : « Le droit à l’intimité familiale, à la discrétion sur sa…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.