Famille : Percée masculiniste ?

Politis  • 21 février 2013
Partager :

Certes, 72,1 % des mères obtiennent la garde des enfants en cas de divorce. Certes, des pères se retrouvent privés de leur progéniture. D’où le geste de Serge Charnay, à Nantes, resté quatre jours sur une grue, et descendu le 18 février, pour attirer l’attention sur cet état de fait. Problème : SOS Papa, dont il se faisait l’étendard, serait « une association réactionnaire, lesbophobe et antiféministe », révèle l’association Osez le féminisme. « Masculiniste », ajoute Patrick Jean, réalisateur du film la Domination masculine, faisant le lien avec le mouvement qui sévit au Québec pour rétablir le pouvoir patriarcal. Il rappelle qu’en France, « jusqu’au début du XXe siècle, le père avait tous les droits sur ses enfants ».

Société
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don