Hébron, capitale de l’apartheid

Des manifestations ont éclaté dimanche dans la grande ville du sud de la Cisjordanie après la mort d’un prisonnier. L’agglomération est le lieu de toutes les discriminations envers les Palestiniens.

La mort, samedi, d’un Palestinien dans la prison de Meggido (au nord d’Israël), où il était détenu depuis le 18 février, a donné lieu à plusieurs manifestations durement réprimées par l’armée israélienne. Arafat Jaradat, 30 ans, serait décédé d’un malaise, si l’on en croit la version israélienne, alors qu’il venait de subir des interrogatoires conduits par le Shin Beth 1, le service de sécurité. Cette version n’a évidemment guère convaincu, d’autant qu’une autopsie a révélé des fractures qui, selon les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents