Le Sénat vote une amnistie sociale a minima

Le Sénat a adopté mercredi la proposition de loi du Front de gauche visant à amnistier les faits commis à l’occasion de mouvements sociaux et d’activités syndicales et revendicatives. Il s’en est fallu de peu : 174 voix pour, 172 contre. Mais le texte, porté par les sénatrices communistes Eliane Assassi et Annie David, a été fortement amendé. Les socialistes ont obtenu de limiter le champ d'application de cette loi sur plusieurs points: - seuls les auteurs de faits commis exclusivement entre le 1er janvier…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents