Nouvelles tensions à La Réunion

Les quartiers populaires perdent espoir.

Ingrid Merckx  • 28 février 2013 abonné·es

«Non aux émeutes ». C’est le message de la pétition qu’un jeune de Saint-Paul, à La Réunion, fait circuler en réaction aux événements qui secouent certains quartiers depuis la mi-février. Soit un an après ceux de 2012. Des jeunes ont manifesté en réclamant 200 contrats aidés. Une mairie et une station-service ont été vandalisées. Des affrontements avec la police se sont soldés par trois interpellations. « Avec 49   % de sa population vivant en dessous du seuil de pauvreté, avec 45   % de sa population âgée de moins de 30   ans, avec 60   % de ses jeunes de moins de 25   ans au chômage  […], notre département peut être tristement qualifié de “grande banlieue”, interpelle la présidente du conseil général, Nassimah Dindar, dans une lettre au Premier ministre. Nos jeunes ne sont ni des vandales ni des désœuvrés  ! […] À travers eux, c’est La Réunion de la souffrance qui s?exprime, celle des exclus   ! » La solution : « Vous avez annoncé l’identification de 1 000   quartiers prioritaires pour votre nouvelle politique de la Ville et la création de 2 000   “emplois francs”.   […] Nous vous demandons de considérer les quartiers de La Réunion comme “quartiers prioritaires” parmi les prioritaires. »

Société
Temps de lecture : 1 minute

Pour aller plus loin…

Pauvreté : « Tous les indicateurs sont mauvais »
Précarité 12 juillet 2024

Pauvreté : « Tous les indicateurs sont mauvais »

La précarité progresse en France, comme en témoignent les dernières données publiées par l’Insee. Manuel Domergue, directeur des études de la Fondation Abbé Pierre, tire la sonnette d’alarme.
Par Maxime Sirvins
« Désormais tout commence »
Enquête 10 juillet 2024

« Désormais tout commence »

Une mobilisation historique de la société civile a permis au Nouveau Front populaire de déjouer les pronostics le 7 juillet. Malgré cette première victoire, tous et toutes appellent à la vigilance et à la construction d’un vrai mouvement de fond pour contrer l’extrême droite.
Par Pierre Jequier-Zalc
À Villers-Cotterêts, un électorat RN (très) décomplexé
Reportage 10 juillet 2024

À Villers-Cotterêts, un électorat RN (très) décomplexé

Dirigée par le parti d’extrême droite depuis dix ans, la commune des Hauts-de-France a voté à 47 % pour Jordan Bardella aux élections européennes. Jocelyn Dessigny, lui aussi du RN, élu député au premier tour, a recueilli 53 % des voix des électeurs de la 5e circonscription de l’Aisne. Nous sommes allés à leur rencontre.
Par Tristan Dereuddre
À Châteaubriant, le passé, outil de lutte pour le présent
Reportage 10 juillet 2024

À Châteaubriant, le passé, outil de lutte pour le présent

Le 3 juillet, une marche rurale, sociale et syndicale, organisée par le collectif Réveillons la résistance, a eu lieu dans cette ville marquée par l’histoire. Une première mobilisation pour tisser des solidarités entre campagnes et quartiers populaires, et rappeler les dangers de l’extrême droite.
Par Vanina Delmas