En chantant la Grândola

Denis Sieffert  • 7 mars 2013 abonné·es

Imaginez six millions de manifestants dans les rues de Paris, de Lyon et de Marseille. Eh bien, c’est ce qui est arrivé samedi au Portugal, où près d’un dixième de la population a défilé pour dénoncer, pêle-mêle, le gouvernement de centre-droit, le Fonds monétaire international et l’Union européenne. À Lisbonne et à Porto, le cortège a entonné la « Grândola, Vila Morena », l’hymne de la Révolution des œillets

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Une analyse au cordeau, et toujours pédagogique, des grandes questions internationales et politiques qui font l’actualité.

Temps de lecture : 5 minutes