Explosion de cancers à prévoir ?

Deux ans après la catastrophe nucléaire, l’OMS sort un premier rapport évaluant les risques sanitaires encourus par les personnes exposées aux radiations à proximité de la centrale dévastée.

Une augmentation de 4 à 7 % des risques de cancers estimés par rapport à la « normale » pour les personnes exposées au stade nourrisson… et jusqu’à 70 % chez les filles pour les cancers de la thyroïde, glande très sensible aux rayonnements chez les enfants. Voici le principal enseignement de la première prospective officielle, issue de l’Organisation mondiale de la santé 1, sur l’impact sanitaire de l’irradiation des personnes qui vivaient à proximité de la centrale de Fukushima. Après la catastrophe du 11…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.