Goodyear : la piste coopérative

Majoritaire sur le site d’Amiens-Nord, la CGT a dévoilé un projet de Scop pour sauver une partie de la production de pneus. Et mène plusieurs procédures judiciaires contre la direction.

Le site de l’usine Goodyear d’Amiens-Nord, qui emploie 1 173 salariés, est au cœur d’un nouveau rebondissement après le retentissant retrait de l’américain Titan International, lequel devait reprendre une partie de l’activité. La CGT, ultra-majoritaire dans l’usine, a créé la surprise en présentant un projet de coopérative (Scop), alors que la direction de Goodyear envisage de fermer l’ensemble du site. « Un coup dur pour le bassin d’emploi, déjà sinistré », accuse Majid Boubeker, représentant syndical SUD…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents