Lou Ye : « Je ne suis pas dangereux »

Après cinq ans d’interdiction de tourner dans son pays, le Chinois Lou Ye revient avec Mystery .

Pour avoir présenté les événements de la place Tian’anmen dans Une jeunesse chinoise, sélectionné en 2006 en compétition officielle à Cannes, d’une façon qui n’a pas plu au régime de Pékin, Lou Ye a été interdit de tourner en Chine pendant cinq ans. Ce qui ne l’a pas empêché de réaliser clandestinement, à Nankin, le beau Nuits d’ivresse printanière (2009). Libre désormais de tourner de nouveau dans son pays, le cinéaste est de retour avec Mystery, dont le sujet n’a a priori rien de politique. D’une part,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.