Plan d’urgence pour le 93

Le Collectif de parents et citoyens de Seine-Saint-Denis s’est réuni au Sénat pour réclamer des initiatives en faveur de l’éducation.

Sur les fauteuils rouges du Sénat, ce 27 février, ça discute rythmes scolaires en attendant le début de la conférence. En Seine-Saint-Denis, où la puissance publique investit 47 % de moins pour l’éducation d’un enfant qu’à Paris, le débat sur le (re)passage à la semaine de 4,5 jours est une goutte de plus dans un vase qui déborde en permanence. « En fin de scolarité, un enfant de Seine-Saint-Denis totalise un an de moins d’école du fait du manque d’enseignants », affirment les « Cahiers d’espérance », un…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.