Dossier : Prostitution : La loi est-elle la solution ?

Protéger les victimes de la traite

Bien qu’encadrés par la loi, les programmes d’aide aux personnes exploitées par un réseau de prostitution sont peu appliqués.

Quand on lui parle de prostitution et de traite des êtres humains, Claude Boucher, présidente des Amis du Bus des femmes, s’agace : « Qu’on arrête de confondre ! La traite, c’est bel et bien de l’esclavage ! » Pour elle, cet amalgame trop fréquent est caractéristique du désordre du débat politique français. « Il faut repenser les priorités. Pendant que l’on s’interroge sur la morale de la prostitution, les personnes exploitées par des réseaux ont trop peu accès à la protection légale qui leur est due. » Si…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.