Dossier : Prostitution : La loi est-elle la solution ?

Quelle reconversion après une vie de prostitution ?

Difficile de passer du plus vieux métier du monde à un métier comme tout le monde. Pourtant, des dispositifs existent.

«C hanger de métier, c’est l’inconnu, ça fait peur », souffle Gabrielle Partenza. Âgée de 63 ans, elle a travaillé près de trente ans comme prostituée. Et ne le regrette pas. Aujourd’hui, elle s’occupe d’une association pour « les personnes en fin d’activité prostitutionnelle ». Ce poste d’observation ne lui laisse aucun doute : « La reconversion professionnelle est difficile ! » Peut-on écrire « prostitution » sur son CV ? « Un trou dans le CV se maquille. Lorsque ce sont des femmes, on pense souvent…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Pass sanitaire ou pass sécuritaire ?

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.