Spanghero remet le couvert

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Après les lasagnes de cheval, Spanghero remet le couvert : 57 tonnes de viande de mouton britannique interdite à la vente viennent d’être découvertes sur le site de Castelnaudary. Depuis la maladie de la vache folle et la tremblante du mouton, on ne peut plus vendre en Europe de la viande obtenue par un processus de séparation mécanique consistant à racler l’os. Spanghero se dit de nouveau victime d’une tromperie. L’enquête a été confiée au Pôle de santé publique de Paris. Cette viande devait entrer dans la composition de merguez. Étaient-elles déjà en magasin ?


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.