Chávez : une figure à dépasser

La campagne présidentielle de Nicolas Maduro se place sous l’aura du président défunt. Une stratégie gagnante à court terme, mais difficile à tenir au-delà des élections du 14 avril. Correspondance de Jean-Baptiste Mouttet.

Serions-nous revenus en octobre 2012, lors de l’élection présidentielle qui a vu gagner Hugo Chávez avec 55,25 % des suffrages ? L’ancien président socialiste est omniprésent durant cette campagne organisée dans l’urgence à la suite de son décès, le 5 mars dernier. Les affiches d’octobre ont été ressorties et accrochées fièrement aux fenêtres des petites maisons des barrios, ces quartiers populaires semblables aux favelas brésiliennes. « Chávez, cœur de ma patrie », clament-elles avec le V remplacé par un…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Éloge de l’intersectionnalité

Idées accès libre
par ,

 lire   partager

Appel pour les marches des libertés samedi 28 novembre partout en France

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.