Des Mutins chez Vinci

L'assemblée générale des actionnaires de Vinci comme vous ne l'avez jamais vue. Glissés dans la foule des investisseurs, les Mutins de Pangée ont posé des questions dérangeantes avant de se faire expulser.

Le 16 avril, Vinci réunissait ses actionnaires au Carrousel du Louvre, tandis que des syndicalistes tentaient de forcer les portes pour se faire entendre. Dans la salle, les Mutins de Pangée, des actionnaires particuliers (ils sont solidaires et partageurs), dont François Ruffin du mensuel Fakir, osent interpeller le PDG sur l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes ou le salaire d'un salarié portugais payé 610 euros par mois pour 40 heures de travail par semaine sur un chantier, tandis que l'assemblée vote une…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

En Artsakh, sous les bombes

Monde accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.