« La Belle Endormie », de Marco Bellochio : Tuer les dogmes

Marco Bellochio tisse trois récits à partir d’un fait divers questionnant l’euthanasie.

Christophe Kantcheff  • 11 avril 2013 abonné·es

Le film commence par un tumulte médiatique. Les flashs télévisés se succèdent à un rythme chaotique. Nous sommes le 23 novembre 2008. La justice italienne vient d’autoriser le père d’une jeune femme,

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Cinéma
Temps de lecture : 2 minutes