Crime and The City Solution : mur du son et airs de cathédrale

Retour plein de panache de Crime and The City Solution après une très longue absence.

La découverte du Birthday Party de Nick Cave puis de la suite avec les Bad Seeds a été accompagnée de celle d’une cosmogonie d’astres noirs gravitant autour de ce noyau électrique. Pour la bonne raison que beaucoup de musiciens jouaient dans plusieurs groupes en même temps, éventuellement d’un instrument différent suivant le groupe, ou partaient pour monter leur propre formation, qui s’ajoutait à cette constellation. Ainsi Blixa Bargeld, guitariste des Bad Seeds, était également le leader du très bruitiste…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents