Jaurès ou Schröder ?

Nos socialistes au gouvernement ne croient pas au combat social. Ils croient à la « prise de conscience » des grands patrons.

Denis Sieffert  • 30 mai 2013 abonné·es

Rien de tel parfois qu’un bon mot pour résumer la situation. Voyez celui-ci qui arrache, paraît-il, des sourires crispés à beaucoup d’électeurs de François Hollande : « Le Parti socialiste est formidable, il arrive à décevoir même ceux qui n’avaient aucune illusion… »  [^2]. Toute l’ambivalence de nos sentiments est là. Même ceux qui croyaient avoir tout vu et tout connu des rapports des socialistes avec le pouvoir sont saisis par le doute.

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Une analyse au cordeau, et toujours pédagogique, des grandes questions internationales et politiques qui font l’actualité.

Temps de lecture : 5 minutes