Journée mondiale d’action contre Monsanto

Un mouvement « spontané » prend forme contre le géant américain des OGM et herbicides, qui symbolise les ravages sanitaires et économiques de l’industrie agroalimentaire.

Erwan Manac'h  • 24 mai 2013
Partager :
Journée mondiale d’action contre Monsanto

OGM, herbicide « Roundup », hormone de croissance bovine, lobbying éhonté, semences hybrides : l’entreprise Monsanto représente sûrement à elle seule la face la plus sombre de l’industrie agroalimentaire mondiale.

Début avril, le Congrès américain adoptait, à travers un discret amendement à une loi budgétaire, une réforme empêchant la justice de s’opposer aux mises en culture, même lorsqu’elles ne sont pas homologuées. Le texte, rebaptisé « Monsanto Protection Act », place de fait les exploitations OGM au-dessus de la justice américaine. S’il n’est théoriquement valable que pour six mois, les milieux démocrates et écologistes américains y voient un dangereux précédent.

En réaction, le mouvement américain Occupy, comparable aux Indignés européens, a lancé en avril l’initiative d’une journée mondiale d’action contre l’entreprise multinationale, prévue le 25 mai.

C’est par les réseaux sociaux que la nouvelle est arrivée jusqu’aux trois organisatrices du rassemblement parisien. Estelle ne milite dans aucun parti politique. Via Facebook, elle est entrée en contact avec Louise et Amande, deux « citoyennes » qui, comme elle, voulaient « faire quelque chose » à Paris à l’occasion du mouvement mondial.

Avec le soutien de spécialistes de la question et de l’association Colibri, elles organisent un rassemblement qui compte près de 4 000 inscrits sur Facebook. « Ça a pris beaucoup plus d’ampleur que prévu , se réjouit Estelle. C’est extraordinaire. »

Trois questions à Estelle, quelques heures avant la manifestation

Pourquoi avoir ciblé l’entreprise Monsanto ?

Nous n’oublierons pas les autres entreprises, bien sûr, mais Monsanto est la plus grosse multinationale et elle incarne particulièrement bien l’agriculture chimique de par sa longue histoire : l’agent Orange, les herbicides Roundup, les pesticides, les hormones de croissance animales, les OGM, le brevetage du vivant… Toute une chaîne de scandales industriels, alimentaires et sanitaires.

Monsanto alimente la dépendance des agriculteurs en leur vendant des semences hybrides. Les exploitants doivent lui racheter leurs graines chaque année et ils s’exposent à des poursuites judiciaires s’ils en plantent d’une année sur l’autre sans son autorisation[^2] !

Et puis même si les pratiques de Monsanto étaient saines, c’est tout de même inquiétant qu’une poignée de multinationales aient la mainmise sur notre nourriture.

Que demandez-vous concrètement ?

La moindre des choses, pour commencer, serait de mettre en place un étiquetage, afin que le citoyen soit informé sur ce qu’il mange. Nous souhaitons ensuite un moratoire sur les importations d’OGM, car les bêtes que nous retrouvons dans nos assiettes sont nourries avec ces cultures génétiquement modifiées.

-Le Monde selon Monsanto, un film de Marie-Monique Robin : La liste des scandales agrochimiques dans lesquels Monsanto est impliqué (bioaddict.fr)-Le « Monsanto Act » met les OGM au-dessus de la loi aux États-Unis (lemonde.fr)
Il faudrait aussi prendre en compte les études indépendantes sur les effets des produits de Monsanto sur la santé et l’environnement. Ces études doivent être soutenues financièrement pour que nos connaissances avancent.

Nous nous adressons surtout aux citoyens, car tout le monde peut agir en achetant bio et local, en faisant soi-même son jardin, etc. Nous avons des solutions à portée de main, mais elles doivent être soutenues par des actes politiques. À commencer, par exemple, par un soutien financier pour les agriculteurs qui souhaitent se convertir au bio.

Et après cette journée mondiale ?

On ne pense pas encore à l’après, mais un collectif est déjà en cours de création pour pérenniser la dynamique qui se lève. On espère que cette journée provoquera des prises de conscience individuelles et des décisions politiques. On espère voir une émulation citoyenne. Que cela parte du bas pour aller vers le haut…

Espérons que cela soit un point de départ pour un changement global. Nous voyons en tout cas que nous ne sommes pas seuls.

Illustration - Journée mondiale d’action contre Monsanto - [Carte monsantomarch.org_>http://monsantomarch.org/]

Tous les rassemblements de la journée mondiale contre Monsanto :

-À Paris, à 14 h au Trocadéro.

-Dijon, à 14 h Place de la libération.

-Marseille, à 14 h aux Réformés.

-Strasbourg, à 14 h devant le Parlement européen.

-Toulouse, à 15 h à La Réunion, à 11 h à Saint-Pierre au marché forain et à Saint-Denis au jardin de la préfecture.

-Bordeaux, à 14 h au Jardiland de Mérignac

-En région lyonnaise, pour une action organisée par les faucheurs volontaires à 11 h.

-Manifestation à vélo à Pape’ete, à 11 h devant la mairie de Papara, à 8 h au marché Moselle.

La liste des rassemblements dans le monde.

[^2]: Un agriculteur de 75 ans a été condamné lundi 13 mai par la Cour suprême des États-Unis pour avoir replanté des graines de soja transgéniques, sans s’acquitter de la redevance due à l’entreprise Monsanto, propriétaire du brevet. En première instance, ce cultivateur de soja de l’Indiana avait été condamné en 2009 à 84 456 dollars d’amende.

Écologie
Temps de lecture : 4 minutes
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don