L’amnistie, « un acte politique qui sert le pouvoir en place »

Stéphane Gacon rappelle l’histoire de l’amnistie au cours des deux derniers siècles, ainsi que sa fonction sociale.

Olivier Doubre  • 16 mai 2013 abonné·es

Des communards aux terroristes de l’OAS au lendemain de la guerre d’Algérie, les amnisties viennent généralement mettre un terme aux conflits qui ont divisé la nation de façon sanglante. Mais bien d’autres amnisties ont été adoptées de façon plus conjoncturelle, ce qui fait dire à Stéphane Gacon qu’une telle mesure est avant tout un geste politique à comprendre dans le contexte de son adoption.

Quelles ont été, en France, les dates des grandes amnisties depuis le début du XIXe siècle, et dans quelles circonstances sont-elles intervenues ?

Stéphane Gacon : En France, à l’époque contemporaine, le conflit politique, social, religieux a été récurrent et a conduit à plusieurs reprises le pays

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 6 minutes