Licencier plus pour gagner plus

Une proposition de loi des députés du Front de gauche, visant à interdire les licenciements boursiers et les suppressions d’emplois abusives, est examinée le 16 mai à l’Assemblée. En dépit des pratiques choquantes de nombreuses multinationales, elle n’a aucune chance d’être adoptée : les députés socialistes ont rejeté le texte.

Signe que le groupe pharmaceutique Sanofi se porte bien en période de crise financière et de mesures d’austérité, ses actionnaires se partageront cette année 3,6 milliards d’euros de dividendes. L’un d’eux, l’Établissement de retraite additionnelle de la fonction publique (Erafp), s’étonne que la rémunération des actionnaires « ait augmenté plus de deux fois plus rapidement que la rémunération des salariés ». Éric Loiselet, président du comité de suivi de la politique de placement de l’Erafp, ajoute que «…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents