Quid des artivistes ? (À flux détendu)

Je ne saurais trop vous recommander de lire le très riche numéro 28 de Stradda.

Christophe Kantcheff  • 9 mai 2013
Partager :

Ce sont souvent des groupes informels, dont les membres restent anonymes par souci de protection et parce que la notion de collectif est importante. Ils mènent des actions spectaculaires – happening, canular, performance, « hacking »… – en investissant l’espace public, la rue ou le Web. Ils existent dans de nombreux pays, parfois des dictatures où ils risquent la prison, s’adressant aux populations pour les choquer, susciter une réflexion, heurter le cours trop ordinaire des choses.

Ce sont les « artivistes ». Je ne saurais trop vous recommander de lire le très riche numéro de Stradda (n° 28, avril 2013, pour se le procurer : 01 55 28 10 10) qui leur est consacré sous le titre « Résistances artistiques » avec une représentante des Femen en couverture. Les Femen, avec les Yes Men (décidément…) et Anonymous, sont effectivement en France le plus célèbre de ces groupes interventionnistes. La revue, sous la plume de son directeur de la publication, Jean Digne, et de son rédacteur en chef, Julien Rosemberg, ne revendique pas de « rendre compte avec exhaustivité de toutes les formes d’actions artistiques ». Cela dit, Stradda en fourmille d’exemples, et l’on découvre grâce à elle Voïna en Russie, Specstreet en Hongrie, le Perou à Ris-Orangis, Ztohoven en République tchèque, Nadia Khiari en Tunisie, Leo Bassi en Espagne…, et une cohorte d’artivistes intervenant sur la Toile.

Chaque groupe est remis dans le contexte de son pays, de sa situation économique et politique ; les circonstances de son apparition, ses motivations et ses actions sont décrites. Stradda ne manque pas non plus d’interroger la nature même de ces interventions : leur consanguinité avec le spectacle ou avec la communication. Affleure aussi cette question abyssale de ce qui fait art ou non. Dada, situationnistes, artivistes, une même lignée ? La réponse n’est pas évidente, mais ce passionnant numéro de Stradda ébauche des pistes précieuses.

Culture
Temps de lecture : 2 minutes
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don