La vie en mode léger

La loi Alur pour l’accès au logement, présentée le 26 juin, entend faire entrer l’habitat léger dans le droit commun.

Pour la plupart, c’est un objet touristique. Mais, pour certains, les yourtes, caravanes, roulottes, tipis, mobile homes et autres types d’« habitat léger » sont un mode de vie. Un mode de vie plus économique et plus économe, mais qui se heurte à un vide juridique : ils ne sont pas prévus dans les plans locaux d’urbanisme (PLU). Stationnés sur des terrains non constructibles, ils posent des problèmes de réglementation (sécurité, hygiène). Ce qui fait que les personnes concernées, par choix (gens du voyage,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents