Les « Z’en trop » en tournée

J’avais évoqué les « Z’en trop » à l’occasion d’un article sur les saisonniers du tourisme social. C’est une troupe constituée par des salariés saisonniers ou non de la CCAS autour d’une pièce de Richard Dethyre dénonçant la stratégie du chômage de masse, offrant ainsi une clef pour la compréhension du monde actuel et des « bons usages » de ce qui est appelé communément la crise et que l’on peut nommer (contre-)révolution libérale.

Jean-Philippe Milesy  • 24 juin 2013
Partager :

La troupe des Z’EN TROP présente un spectacle burlesque social

« COMMENT ILS ONT INVENTE LE CHOMAGE »

Sylvie, Annette, Carole, jean-Robert, Benoit, Julie, Christian, Fouad, Pascale, Dalila, Dominique et Mireille, ce sont les saisonniers de la troupe. Ils vont jouer la pièce « comment ils ont inventé le chômage »
c’est leur pièce. Un peu la pièce de leurs vies.
_Cette pièce de théâtre de Richard Dethyre raconte cette invention incroyable dont il faut bien comprendre
la fabrication si l’on veut s’en défaire.
_ Elle est mise en scène par Muriel Righeschi.

La fabuleuse aventure d’un groupe de comédiens qui sillonne la France. A la croisée du rire de la révolte, de
la colère et du débat. Une exposition du Forum Social des Saisonniers accompagnera la pièce durant tout l’été

Les Z’EN TROP, ce sont tous ceux à qui on répond vous êtes en trop. Trop jeune, trop vieux, trop diplômé, trop basané, trop femme, trop gros…C’est comme ça, on n’y peut rien, c’est la mondialisation, on coute trop cher, on n’est pas mobile, y a la concurrence…
Ou bien, la vérité se trouverait elle ailleurs ?
_ 1968… c’est le plein emploi. Les travailleurs obtiennent 35% d’augmentation du SMIC
_ Années 70. Le monde entier exige la paix au Vietnam. Salvador Allende devient le président du Chili, Le « Che » un modèle. Le petit livre rouge un best seller. Le Spoutnik fait ses rotations…Alger et Cuba réunissent les pays non alignés
Pour les capitalistes, c’est la peur panique. Le plein emploi favorise la force ouvrière et le rêve américain bat de l’aile… comment faire pour mettre un coup d’arrêt à ce qui semble être la fin d’un monde ?
Pour eux le chômage ne sera pas un PROBLEME, mais une SOLUTION !
_ Depuis, ils ont réussi ; 3, 4, 5 millions de chômeurs en France des dizaines de millions dans les autres pays. Pour beaucoup, ce serait du à la mondialisation du marché, à la modernisation, la mise en concurrence de systèmes sociaux différents…fatal en somme…
_ Pour NOUS, la troupe des z’en trop c’est une autre histoire. Nous venons de nous échapper du bagne du travail précaire… Pour ENFIN, vous dévoiler la VRAIE histoire de l’invention du chômage

Contacts: Karine Delpas 06 77 19 69 30 / Muriel Righeschi 07 62 89 44 64 / Richard Dethyre 06 34 12 39 45
www.leszentrop.fr
forumsocialsaisonniers.com

Dates et lieux de représentations de l’été 2013:
– Mercredi 19 juin : centre de vacances CCAS de Marinca Porticcio (Corse)
– Jeudi 20 juin : centre de vacances CCAS de Porto Vecchio Pioppa (Corse)
– Samedi 22 juin : centre de vacances CCAS de BORGO (Corse)
– Mardi 25 juin : centre de vacances CCAS Le Lavandou (Var)
– Mercredi 26 juin : centre de vacances CCAS du Cap d’Agde (Hérault)
– Jeudi 27 juin : commune d’Estagel (Pyrénées Orientales)
– Lundi 1er juillet : centre de vacances CCAS de Capbreton fierbois (Landes)
– Mercredi 3 juillet : centre de vacances CCAS d’Ares (Gironde)
– Jeudi 4 juillet : centre de vacances CCAS Les Mathes (Charente maritime)
– Mardi 9 juillet : centre de vacances CCAS La tranche La Grière (Vendée)
– Mercredi 10 juillet : centre de vacances CCAS de Fouesnant (Finistère)
– Jeudi 11 juillet : centre de vacances CCAS de Trébeurden (Côtes-d’Armor)
– Mardi 13 aout : Village de vacances Artès d’Ambleteuse (Pas-de-Calais)
– Mercredi 14 aout : centre de vacances CCAS de Merlimont (Pas-de-Calais)
– Mardi 20 aout : centre de vacances CCAS de Chorges (Hautes-Alpes)
– Mercredi 21 aout : centre de vacances CCAS de Giens (Var)
– Jeudi 22 aout : commune de Tourves (Var)

Publié dans
Les blogs et Les blogs invités
Temps de lecture : 3 minutes
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don