Un patron (très) proche du pouvoir

Pierre Gattaz, qui succédera le 3 juillet à Laurence Parisot à la tête du Medef, incarne le retour au premier plan des très influents dirigeants de l’industrie, capables d’entretenir des relations étroites avec le gouvernement.

Thierry Brun  • 27 juin 2013 abonné·es

Le Medef serait-il devenu le principal supporter du gouvernement de Jean-Marc Ayrault ? Assuré d’être intronisé à la présidence du mouvement le 3 juillet, Pierre Gattaz, PDG de Radiall, groupe sous-traitant de l’aéronautique, a récemment livré une inhabituelle profession de foi politique. Le Medef devra « accompagner encore plus » l’inflexion vers la social-démocratie menée par le gouvernement, déclare le futur patron des patrons, le 13 juin, lors d’une conférence de presse avec, à ses côtés, ses ex-concurrents, Patrick Bernasconi et Geoffroy Roux de Bézieux, qui seront vice-présidents délégués de l’organisation

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
Nelson Mandela : L'homme espoir
Temps de lecture : 6 minutes