Amnesty accuse la Grèce de mettre en danger des immigrés

Amnesty international condamne l’attitude des autorités grecques dans leur gestion de l’immigration clandestine, dans un rapport paru le 9 juillet et intitulé Frontier Europe : « Human Rights Abuses on Greece’s border with Turkey » . L’organisation insiste sur le renvoi en Turquie de groupes de migrants, qui tentent de parvenir en Grèce, et ceci sans procéder à l’examen individuel de leur cas. Les immigrés, le plus souvent afghans et syriens privilégient le passage de la mer Egée. A cela s’ajoutent les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.