Justice expéditive

Des audiences se tiendront en centre de rétention.

Florent Sourisseau  • 25 juillet 2013 abonné·es

À partir de décembre, les juges des libertés et de la détention (JDL) du tribunal de Bobigny devraient auditionner les étrangers en situation irrégulière dans une salle délocalisée près du centre de rétention administrative (CRA) Zapi 3, sur le site de l’aéroport de Roissy. Et, dès septembre, le tribunal de Meaux délocalisera ces mêmes audiences destinées à statuer sur la prolongation du maintien des étrangers en zone d’attente au CRA du Mesnil-Amelot.

En réaction, plusieurs associations de magistrats et de défense des droits humains ont écrit une lettre ouverte à la garde des Sceaux, Christiane Taubira, publiée sur Mediapart le 18 juillet. Elles y dénoncent ces projets porteurs « de graves dérives pour le fonctionnement de la justice », « son indépendance et son impartialité ». L’isolement et l’éloignement géographique des CRA sont susceptibles de limiter l’accès du public aux audiences, et notamment des journalistes. Mais, surtout, les magistrats, coupés de leur juridiction, travailleront dans un établissement géré par le ministère de l’Intérieur, et qui plus est dans un environnement policier. De quoi dénoncer la mise en place d’une « justice d’exception ».

Société
Temps de lecture : 1 minute

Pour aller plus loin…

« Avec ce qu’il se passe en Palestine, je ne peux pas ne pas voter »
Reportage 29 mai 2024 abonné·es

« Avec ce qu’il se passe en Palestine, je ne peux pas ne pas voter »

Ce 28 mai au soir, des milliers de personnes, dont une majorité de jeunes, se sont réunies place de la République en soutien à la Palestine, avant de se retrouver pour certain·es au « Manifestival » organisé par Louis Boyard. Sébastien Delogu, le député ayant brandi un drapeau palestinien à l’Assemblée, y est apparu.
Par Éléna Roney
Un observatoire pour recenser les atteintes à la liberté de la presse en France
Presse 28 mai 2024 abonné·es

Un observatoire pour recenser les atteintes à la liberté de la presse en France

L’Observatoire français des atteintes à la liberté de la presse (Ofalp) s’est lancé le 24 mai lors d’une rencontre publique, réunissant citoyens et journalistes. Il entend recenser et rendre publiques les entraves au droit d’informer, en publiant un rapport annuel.
Par Clémence Le Maître
Rafah : « J’attends de l’État français qu’il dénonce ce génocide »
Palestine 28 mai 2024 abonné·es

Rafah : « J’attends de l’État français qu’il dénonce ce génocide »

Environ 10 000 personnes se sont rassemblées dans la soirée du lundi 27 mai dans les rues de Paris, suite au bombardement d’un camp de déplacés à Rafah. D’autres manifestations en France ont eu lieu. La frappe israélienne, qui a eu lieu la veille au mépris du droit international, a tué au moins 45 réfugiés palestiniens.
Par Tristan Dereuddre
Après l’expulsion du squat « En gare » à Montreuil, un homme maintenu en rétention
Reportage 27 mai 2024 abonné·es

Après l’expulsion du squat « En gare » à Montreuil, un homme maintenu en rétention

Suite à l’action des forces de l’ordre le 23 mai, deux personnes ayant reçu des OQTF ont été placées 48 h en rétention administrative à Bobigny. Le lendemain, Politis s’y est rendu avec Alexis Corbière, député LFI exerçant son droit de visite. Depuis, l’un des hommes a pu sortir, l’autre a été transféré en centre de rétention administrative.
Par Pauline Migevant