Justice expéditive

Des audiences se tiendront en centre de rétention.

À partir de décembre, les juges des libertés et de la détention (JDL) du tribunal de Bobigny devraient auditionner les étrangers en situation irrégulière dans une salle délocalisée près du centre de rétention administrative (CRA) Zapi 3, sur le site de l’aéroport de Roissy. Et, dès septembre, le tribunal de Meaux délocalisera ces mêmes audiences destinées à statuer sur la prolongation du maintien des étrangers en zone d’attente au CRA du Mesnil-Amelot. En réaction, plusieurs associations de magistrats et…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.