La marche des chômeurs et précaires arrive à Paris

Deux groupes se rejoignent samedi à Paris après quatre semaines de marche, pour « refuser la fatalité». Reportage à Villejuif, avec les marcheurs « de l’Est ».

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Ils marchent depuis trois semaines, 4 h par jour environ, pour demander «des droits» et une politique d'urgence en aide aux 5 millions de chômeurs.

Comme pour la plupart de leurs étapes, le rendez-vous a été fixé ce jeudi devant une antenne du Pôle emploi, à Villejuif (Val-de-Marne). Une vingtaine de militants locaux de l’Apeis, une des six associations organisatrices de la marche1, se mettent en route en direction de la mairie où la maire PC a fait dresser un buffet. Les marcheurs « de l’Est », partis de Haguenau (Alsace) le 17 juin, doivent rejoindre samedi à Paris les marcheurs « du sud », parti de l’île de la Réunion le 10 juin.

Pour ces associations de soutien aux chômeurs et précaires, l’opération a pour but de réclamer l’ouverture d’un fond social d’urgence pour qu’aucun revenu ne soit inférieur au seuil de pauvreté. Ils veulent surtout être considérés et « pris en compte », à commencer par les négociations sur la convention de l’Unédic qui doivent s’ouvrir en septembre, sans les organisations de chômeurs.


Le rendez-vous de la dernière étape a été fixé à 10 h 30 Porte de Clichy, dans le nord de Paris, pour rallier la place Stalingrad, où un concert est prévu. 

Informations sur marchechomeurs2013.org.


  1. MNCP, AC, Apeis, Dal, Snu-PE/FSU, Sud-PE/Solidaire 


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.