Le transhumanisme est-il (encore) un humanisme ?

Des scientistes aux « technoprogressistes », les idéologies s’affrontent sur la façon de parvenir à un « homme augmenté ».

Ingrid Merckx  • 25 juillet 2013 abonné·es

Heureux qui comme Icare… vola trop près du soleil et tomba dans la mer. À son image, le fantasme transhumaniste conjugue exploit et transgression. Si l’idée existe depuis la nuit des temps, le mot « transhumanisme » serait né dans les années 1950 et aurait été popularisé dans les années 1990 en Californie, où il compte encore son plus gros nid d’adeptes. « Les transhumanistes sont des idéologues qui visent au dépassement de l’espèce humaine […] par une cyber-humanité. Il s’agit de créer des humains augmentés », expliquent

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 5 minutes