Les mutants du stade

Le monde du sport, en quête effrénée de records, manipule depuis toujours le corps pour accroître ses performances.

Patrick Piro  • 25 juillet 2013 abonné·es

Lorsqu’un sportif culmine dans sa discipline, on le dit volontiers « extraterrestre ». Christopher Froome, lui, a été qualifié de « quasi-mutant » après sa performance hors norme lors du Tour de France 2013. Et ce n’est pas une louange. Les cyclistes les plus performants développent près de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 3 minutes