Dossier : L'homme augmenté, c'est déjà demain - Un dossier illustré par Enki Bilal

Les mutants du stade

Le monde du sport, en quête effrénée de records, manipule depuis toujours le corps pour accroître ses performances.

Lorsqu’un sportif culmine dans sa discipline, on le dit volontiers « extraterrestre ». Christopher Froome, lui, a été qualifié de « quasi-mutant » après sa performance hors norme lors du Tour de France 2013. Et ce n’est pas une louange. Les cyclistes les plus performants développent près de 400 watts (W) de puissance. Vers 430 W, on entre dans la zone « miraculeuse ». Froome, avec ses 450 W, fait « mieux » que Pantani et même Armstrong, retentissants dopés 1. Or, le Britannique est sorti blanc des…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.