Dossier : Brésil, Turquie, Égypte... La révolte se mondialise

Quand le peuple veut vivre…

Du printemps arabe aux manifestations brésiliennes, une vague de révolte s’est répandue dans le monde entier. Certaines révolutions sont entrées dans une deuxième phase, comme en Égypte.

L’actualité de ces deux dernières années résonne dans les vers du poète tunisien Abou Al Kacem Al Chebbi, écrits en 1933 : « Lorsqu’un jour le peuple veut vivre/Force est pour le destin de répondre/Force est pour les ténèbres de se dissiper/Force est pour les chaînes de se briser. » Les peuples du monde arabe, de la péninsule ibérique, de Grèce, du Chili, du Canada, d’Israël et, plus récemment, de Turquie et du Brésil ont tous voulu vivre. Ils se sont réveillés et sont descendus dans la rue pour des…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Droit à l’avortement, cause universelle

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.