Dossier : L'homme augmenté, c'est déjà demain - Un dossier illustré par Enki Bilal

Une autre forme d’eugénisme

Les transhumanistes sont les alliés du système productiviste affirme le biologiste Jacques Testart.

L’eugénisme classique (qu’il ne faut pas confondre avec le nazisme) voulait compenser les effets indésirables sur l’homme du progrès, lequel favoriserait la génération et la survie d’individus de « mauvaise qualité », incapables de contribuer à l’effort collectif… pour davantage de progrès. D’où la stérilisation des malades et des « inutiles » ou l’élimination des nouveau-nés « malformés », on ne disait pas encore « non compétitifs ». Il y a moins d’un siècle, presque tout le monde croyait pouvoir…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Ouvrez les fenêtres, lisez la presse indépendante

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

COP 26 : la fin du blabla ?

Écologie
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.