« Grand central » de Rebecca Zlotowski : L’amour en fusion

Dans Grand Central, Rebecca Zlotowski mêle les risques du cœur et ceux du nucléaire.

Christophe Kantcheff  • 29 août 2013 abonné·es

Rebecca Zlotowski aime les protagonistes attirés par le danger. Dans Belle Épine, son premier long-métrage, Prudence (un prénom en forme de prétérition) se rendait la nuit sur le circuit sauvage de Rungis où des motards

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Cinéma
Temps de lecture : 2 minutes