Bioéthique : Renouvellement du Comité d’éthique

Exit les responsables religieux.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


L’Élysée a décidé de renouveler 22 des 39 membres du Comité d’éthique (CCNE). Exit les responsables religieux, les courants religieux seront représentés par des laïques. Certains s’en réjouissent, comme Didier Sicard, ancien président du comité. Ou le regrettent, comme le pasteur Louis Schweitzer, qui estime que «   le gouvernement veut s’entourer des personnalités qui prendront des positions dans le sens souhaité   ». Parmi les nouveaux membres se trouvent les philosophes Cynthia Fleury et Frédéric Worms, le psychanalyste François Ansermet, la sénatrice Michelle Meunier et des chercheurs en médecine et en biologie, mais aussi l’avocat Jean-Pierre Mignard, proche du Président. À la veille de deux débats de fond sur la fin de vie et l’ouverture de la PMA aux couples homosexuels, ces nominations interrogent l’indépendance du CCNE.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents