Le beau comme il vient

Entre ville et campagne, Lénon partage ses trouvailles avec drôlerie et talent.

Quelques coups de rotring, et Lénon croque à l’arrachée. Ce qui est là, autour d’elle. Puis elle pose ses mots non loin. Elle arrange l’ensemble, photocopie, découpe, agrafe et distribue. En noir et blanc tout simple. Des années que ça dure. Et des années, de 2004 à 2012, qui ont été regroupées et éditées. C’est toujours ça, de pris, de sauvé. Des émerveillements couchés sur papier, de l’éphémère qui oublie de se faire la malle. Pour sûr, il n’y a là que du bon, et du varié. Voyez plutôt. Derrières de CRS,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents