Pascal Durand victime de son ultimatum

Le secrétaire national écologiste renonce à briguer sa succession, désavoué en interne pour son injonction au Président mi-septembre.

En conclusion d’une adresse virulente prononcée le 14 septembre dernier devant le conseil fédéral du parti, il avait promis d’en tirer les conséquences si Hollande et Ayrault ne donnaient pas, sous six jours, des signes tangibles d’engagement dans la transition énergétique. Si le couple exécutif n’a pas été sourd, Pascal Durand a tenu parole : le secrétaire national d’Europe Écologie-Les Verts (EELV) renonce à briguer sa succession (qui lui semblait offerte) lors du congrès du parti en novembre prochain.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents