Une caméra pour explorer notre temps

La Cathode, association de cinéma social en Seine-Saint-Denis, peine à poursuivre sa mission. Rencontre.

Ingrid Merckx  • 5 septembre 2013 abonné·es

ÀSaint-Denis (93), le vendredi, c’est jour de marché. Le quartier de la basilique prend des airs de ville du Sud. Les étals s’étendent bien au-delà du marché couvert. La foule zigzague entre ces immeubles des années 1970 évoquant des alvéoles de béton gonflé, séparés par des ruelles internes. « Tous les visiteurs se perdent », avait prévenu Gabriel Gonnet, président de la Cathode. Ses locaux, au 6, rue Édouard-Vaillant, sont pourtant à cinq minutes du métro, entre Carrefour et la nouvelle ligne de tram. La porte en bas est ouverte. Les boîtes aux lettres un peu décaties indiquent : une antenne de la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), un

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
Syrie : Vrais et faux débats
Temps de lecture : 7 minutes