Barbara Romagnan, porte-parole d’Un monde d’avance : « Je ne me sens pas trahie, juste déçue »

Porte-parole d’Un monde d’avance, la députée Barbara Romagnan peine à conjuguer loyauté à son parti et fidélité à ses valeurs.

Pauline Graulle  • 3 octobre 2013 abonné·es

Rien à voir avec le prototype de la députée grande gueule. Pire : réfléchie, bosseuse, indépendante, Barbara Romagnan résiste. Elle vote contre le traité européen, s’abstient sur l’accord de sécurisation de l’emploi, monte au créneau pour réduire le train de vie des députés… La majorité grince. L’élue du Doubs persiste. Toujours minoritaire, jamais défaitiste.

Adhérente au Parti socialiste depuis vingt ans, cela fait aussi vingt ans

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 5 minutes