Festival du vent: le non respect de la loi Littoral en Corse crée une situation… explosive!

Claude-Marie Vadrot  • 28 octobre 2013
Partager :

A de nombreuses reprises, le Festival a évoqué en termes vifs le non respect grandissant de la Loi littoral sur les côtes Corses. Tout comme Denis Cheissoux dans son émission CO 2 mon amour diffusée en direct depuis Calvi et la terrasse du Festival du Vent. Le 25 octobre, le Collectif pour l’Application de la Loi Littoral avait organisé à Corte une conférence de presse pour rappeler que « la loi et les décisions de justice doivent s’appliquer en Corse comme ailleurs » . Ce qui revenait en fait à dénoncer les liens étroits entre les spéculations immobilière et foncière et la dérive maffieuse de l’Ile.

Mais les participants à la conférence de presse sont allés plus loin, en rapportant que le Préfet de région, Patrick Strzoda, avant de partir en Bretagne l’été dernier, leur avait avoué qu’en temps de crise, il n’était pas question d’utiliser l’argent du contribuable pour démolir des maisons dont le justice avait reconnu leur construction illégale. Ce qui ne peut qu’encourager la spéculation et la destruction de la partie des côtes qui n’est pas protégées, parfois bien difficilement, par le Conservatoire du Littoral.

Les participants entendaient donc dénoncer à la fois le non-respect des décisions de justice et la poursuite, par de nombreux maires, de délivrance de permis de construire sur des zones déclarées officiellement inconstructibles. De plus, lorsque des procédures introduites par les associations de protection sont en cours et acceptées par la justice, les constructions se poursuivent, ont-ils expliqué.

Pour tenter de mettre fin à ces pratiques, le Collectif prépare une grande mobilisation si, dans un délai d’un mois, les nombreuses décisions de justice déjà rendues ne sont pas appliquées. Une mobilisation qui pourrait passer, avant les municipales, par des destructions « sauvages » qui seraient « appuyés » par les mouvements nationalistes. Une situation…explosive expliquaient de nombreux militants…

A 150 mètres du siége du Festival du Vent, des « paillottes » en béton trônent sur la page

Illustration - Festival du vent: le non respect de la loi Littoral en Corse crée une situation... explosive!

Illustration - Festival du vent: le non respect de la loi Littoral en Corse crée une situation... explosive!

Illustration - Festival du vent: le non respect de la loi Littoral en Corse crée une situation... explosive!

Publié dans
Les blogs et Les blogs invités
Temps de lecture : 2 minutes
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don