Le râleur et le citoyen

Dans le libéralisme le plus sauvage, nous n’aurons plus de chômage mais des enfants vendront des cigarettes à l’unité dans les embouteillages.

Denis Sieffert  • 3 octobre 2013 abonné·es

A près le bijoutier de Nice, le bricoleur du dimanche. À quelques jours d’intervalle, une certaine France a fièrement exhibé ses nouveaux héros. Le rapprochement peut paraître audacieux – le second, dieu merci, n’a tué personne –, mais les deux ont en commun d’avoir mobilisé pour leur cause ce qu’on appelle avec un brin de condescendance la « France profonde ». Entendons-nous bien : la « France profonde », ce

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Une analyse au cordeau, et toujours pédagogique, des grandes questions internationales et politiques qui font l’actualité.

Temps de lecture : 5 minutes